NOTRE ACTUALITÉ :

2 opérations pour une vie transformée !

A l’âge de 4 ans, Haithem est un petit garçon porteur d’un ventricule unique, au teint violacé, aux lèvres bleues et au souffle court. Tout a basculé quand notre association le prend en charge en 2003 pour remettre d’aplomb ce cœur qui dysfonctionne.

Lors de sa première venue en France, il bénéficie d’une intervention, qui va lui permettre de grandir et de mener une vie calme. Plus jeune bachelier d’Algérie, Haithem est déjà en 3ème année de pharmacie quand il revient en 2019 pour sa seconde chirurgie (études qu’il abandonnera par la suite pour développer son intérêt pour l’informatique). Quelques mois après cette deuxième intervention, Haithem nous écrit après avoir enfin pu disputer un match de foot avec ses amis :

« J’ai été si heureux quand j’ai touché la première balle que je ne peux pas décrire ce que j’ai ressenti. Tout en jouant, je me suis souvenu de ce que m’ont dit le Dr Kammach (le médecin du Château des Côtes) et le Pr Leca : « Tu fais ce que tu veux en n’oubliant pas la maladie ». J’ai cherché quelles limites je pouvais ressentir en fonction des douleurs, des essoufflements mais je n’ai rien senti ; en fait, j’ai joué les matchs sans essoufflements.

 Je me rappelle tous ces jours où il n’était pas encore question d’une nouvelle intervention, je pensais que je devrais vivre toute ma vie avec ces limites physiques. Même après avoir fait la demande de visa, je n’étais toujours pas motivé, je croyais que cette intervention ne changerait pas grand chose à ma situation. Je pensais que pour moi ma vie serait comme ça et que je devais l’accepter. Maintenant je me souviens de ce que je pouvais faire avec ces limites…

Aujourd’hui, une nouvelle vie commence mais est-ce que c’était vraiment une vie ???

Enfin, c’est grâce à Dieu, à Mécénat Chirurgie Cardiaque, à mes familles d’accueil et à ma mère qui y a toujours cru même quand j’étais désespéré, que j’arrive à vivre vraiment.

Merci »

Vous aimez cet article ? Partagez-le sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Plus d'articles :

Nouriat

Le fondant au chocolat de la Cheffe Nouriat

Petite comorienne de 4 ans 1/2 , Nouriat a été opérée avec succès de sa communication interventriculaire le 21 février dernier. Au moment de la fermeture des frontières, il était trop tôt pour que Nouriat rentre chez elle. Alors elle reste confinée en sécurité chez sa famille d’accueil, à Nantes, bien occupée à faire une poussée de croissance et à prendre quelques kilos pour se refaire une santé ! Si comme Nouriat le chocolat vous donne le sourire, alors vous devriez adorer sa recette de fondant.

LIRE PLUS »